test

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2018

Seul dans Berlin (avant propos de l'auteur)

Hans Fallada

Seul dans Berlin

Seul-dans-berlin-version-originale.jpg

 

 

Les événements de ce livre reprennent à grands traits des dossiers de la Gestapo concernant l’activité illégale d’un couple d’ouvriers de Berlin pendant les années 1940 à 1942. À grands traits seulement — un roman a ses propres règles et ne peut pas reprendre la réalité en tous points. C’est pourquoi l’auteur n’a pas non plus cherché à connaître les détails authentiques de la vie privée de ces deux personnes : il devait les décrire comme elles lui apparaissaient. Ce sont donc deux créatures de l’imagination, comme sont également librement inventés tous les personnages de ce roman. Malgré tout, l’auteur croit à la « vérité intrinsèque » de ce qui est raconté, même si certains détails ne correspondent pas exactement à la situation réelle.

Certains lecteurs trouveront qu’on torture et qu’on meurt en quantité dans ce livre. L’auteur se permet de faire remarquer qu’il est presque uniquement question dans ce livre de gens qui ont lutté contre le régime d’Hitler et de leurs persécuteurs. Dans ces milieux, pendant les années 1940 à 1942, et avant aussi bien qu’après, il y eut beaucoup de morts. Environ un bon tiers de ce livre se déroule dans des prisons et dans des asiles de fous, et là aussi, la mort était très en vogue. Cela n’a souvent pas plu à l’auteur lui-même de dresser un tableau si sombre, mais plus de lumière aurait signifié mentir.

Berlin, le 26 octobre 1946.

H.F.

Écrire un commentaire